Prix initiatives aidants

[Prix Initiatives Aidants] Comité Angevin d’aide aux aidant·e·s (UDAF 49 et CCAS), lauréat

Tout un comité de partenaires au service des aidant·e·s

cas angersLe Comité Angevin d’aide aux aidant·e·s, lauréat de cette 1ère édition du Prix Initiatives Aidants, est constitué de 20 partenaires, opérationnels et/ou financiers : des aidant·e·s, des structures d’aide à domicile (ADMR, ASSADOM…), des plateformes de services (Anjou Domicile), une structure de soins et de prévention (Soins Santé), des associations de malades (Parkinson et Alzheimer), la Croix Rouge Française par sa Halte Répit Détente Alzheimer, le groupe associatif Siel Bleu (activité physique adaptée), le CLIC local, la MACIF, le CRCAS AGIRC ARRCO des Pays de la Loire et enfin le CCAS déAngers et l’UDAF 49.

Ce Comité Angevin d’aide aux aidant·e·s est co-animé par la plateforme d’accompagnement et de répit du CCAS d’Angers et le service Aidants de l’UDAF 49.

UDAF 49Le service d’aide aux aidant·e·s de l’UDAF 49, quant à lui, anime le Centre de Ressources et de Soutien aux Aidants Familiaux de Maine et Loire qui comporte : un service téléphonique d’écoute, d’information et d’orientation des aidant·e·s, un site internet dédié aux aidant·e·s et enfin, un volet animation de réseaux de partenaires.

Un support de prévention pour la santé des aidant·e·s

Prix initiatives aidants

Né d’une réflexion commune, le Comité Angevin d’aide aux aidant·e·s développe un support pour interpeller de manière positive et accompagner les aidant·e·s, sous forme de fiches :

  • « Je réalise que je suis un aidant »,
  • « Je prends conscience de mon état de santé »
  • et « Je sais où m’informer ».

Convaincu que les messages à injonctions ne portent pas de fruit (dire aux aidant·e·s de se faire aider, de se reposer, de prendre soins d’eux, etc.), le Comité Angevin souhaite, avec simplicité et bienveillance, proposer aux aidants de s’interroger eux-mêmes sur leur état de santé. Car qui peut le mieux évaluer son état de santé que la personne elle-même ?

Pour cela nous avons identifié plusieurs thématiques : la qualité du sommeil, de l’humeur, l’isolement, le stress, etc.
Ce support de prévention est envisagé comme une des premières pierres posées sur le chemin de l’aidant·e. Une pierre qui lui permet de s’identifier, de se poser des questions sur sa santé, puis d’avancer.

Ludique, innovant et attractif, cet outil a été testé par des aidant·e·s et des professionnels du secteur.

« Notre idée est d’offrir aux aidant·e·s un outil de prévention pour qu’elles·ils prennent conscience qu’elles·ils sont aidant·e·s. Elles.Ils auront ainsi les cartes en main pour prendre soin d’elles.eux » explique Maud ROBINARD, Chargée de mission aidants familiaux – Pôle action familiale.

Afin de toucher les aidant·e·s qui s’ignorent, le public ciblé par le Comité est vaste. Il est prévu de diffuser cet outil auprès des professionnels de santé en priorité (cabinets médicaux, CHU, kinésithérapeute, pharmacies, etc.) mais également dans des lieux ouverts au public tels que : bibliothèques, centres sociaux, mairies de quartier, etc.

D’abord expérimenté sur la ville d’Angers, ce projet sera ensuite proposé au niveau départemental ainsi qu’à  d’autres collectifs de travail semblables.

Le projet en vidéo

tempus Lorem dolor. dapibus venenatis tristique justo diam suscipit non neque. nec