La santé des aidants, un enjeu de santé publique

L’étude d’impact de la Journée Nationale des Aidants 2017 a fait ressortir que plus de 96% des aidant·e·s interrogé·e·s estiment qu’elles·ils devraient être représenté·e·s auprès des pouvoirs publics. Le collectif associatif Je T’Aide propose de s’adresser à ce souhait exprimé en publiant un plaidoyer, sur la thématique choisie cette année par les aidant·e·s : la santé.

En organisant le plaidoyer pour les aidant·e·s à partir de leurs paroles recueillies, l’association Je T’Aide devient acteur du changement de société demandé par les aidant·e·s. Son ambition est de faire bouger les lignes, pour que les aidant·e·s aient une reconnaissance et des droits à la hauteur de leur rôle sociétal.

Ce plaidoyer fera l’objet d’une campagne au long cours, et sera signé par des personnalités politiques de différents bords, des médecins & professionnel·le·s de santé, des journalistes, des personnalités publiques, des associations.

Devenir signataire du plaidoyer du Collectif Je t’Aide, c’est se reconnaître comme partenaire des 11 millions d’aidant·e·s et afficher son soutien aux demandes des aidant·e·s. 

Télécharger la version complète du plaidoyer

Télécharger la version courte du plaidoyer

Notre Présidente, Claudie Kulak, présente le plaidoyer

Notre marraine, Eglantine Eméyé, s’engage pour la santé des aidants

Les signataires du plaidoyer

Eglantine Eméyé

Marraine du Collectif Je t'Aide

« On peut tous devenir aidant·e·s de quelqu'un, il faut pouvoir tenir sur le long terme. Les aidant·e·s sont indispensables, soutenons-les ! »

Paul Christophe

Député du Nord, 14ème circonscription

« Pour améliorer l'aide aux aidant·e·s, je soutiens ce plaidoyer »

Dafna Mouchenik

Directrice de LogiVitae et auteure de "Derrière vos portes, coulisses d'un service à domicile"

« On ne s’occupe pas que des gens seuls, heureusement. La maladie, la perte d’autonomie, c’est déjà costaud, alors si ça vous tombe dessus, c’est mieux d’être aimé et entouré. C’est moins douloureux quand on n’est pas seul. Mais ça fait mal à ceux qui vous aiment. »

Jocelyne Guidez

Sénatrice de l'Essonne, Présidente du groupe de travail Union Centriste sur les aidants familiaux

« C'est un enjeu social et sociétal majeur »

Dominique Du Paty De Clam

Fondatrice de Handireseau

« On devient aidant·e du jour au lendemain ! C’est une autre vie qui commence sans qu’on l’ait décidé ! Tout ça demande patience et affection ; il faut aussi s’accorder des moments de respiration, indispensables pour tenir ! »

Catherine Touvrey

Directrice Générale Harmonie Mutuelle, Directrice assurance et protection financière groupe VYV

« Aider ses proches, c’est un élan du cœur pour 11 millions de Français. C’est la forme de solidarité la plus évidente. Devenir un aidant·e, c’est aussi un sacrifice qui pèse sur sa vie personnelle, son état de santé, sa carrière. C’est pourquoi nous devons mieux soutenir les aidant·e·s. Harmonie Mutuelle s’engage auprès de ses salariés pour leur rendre la vie plus facile sur cette question. Aidons les aidant·e·s!»

Marie Citrini

Vice-Présidente Respire A Coeur, Représentante des Usagers à l'APHP

Hélène Rossinot

Interne en médecine, auteure d'une thèse sur le vécu des patient·e·s et des aidant·e·s en HAD

« Nous devons soutenir les aidant·e·s, sans qui le système de santé serait bien bancal ! Accompagnons les enfin correctement, pour que les aidant·e·s cessent de devenir des patient·e·s à leur tour »

Carole Grandjean

Députée de Meurthe-et-Moselle, 1ère circonscription

« Le rôle des aidant·e·s doit être mieux encadré et soutenu en France »

Veronique Chatel

Rédactrice en chef de la revue Aider

Pierre Dharréville

Député des Bouches-du-Rhône, 13e circonscription

Amir Reza-Tofighi

Président de la Fédésap et de Vitalliance

« Parce que nous serons toutes et tous aidants, parce que nos salariés et nos entreprises accompagnent au quotidien les aidants dans leur démarche en leur offrant information, professionnalisme et répit, la Fédésap s'associe à cette belle initiative »
ultricies ante. Donec consectetur Phasellus felis et, leo libero Nullam