A travers son premier “Prix Initiatives Aidants”, le collectif Je t’Aide souhaite distinguer des initiatives en faveur des aidants, qui traitent de la thématique annuelle de la Journée Nationale des Aidants : la santé des aidants.

Attention, avec ce prix, le collectif n’a pas vocation à financer des projets. Je t’Aide souhaite récompenser et distinguer des initiatives, et les sommes allouées restent symboliques.

5 lauréats seront choisis par notre jury composé d’aidants et d’experts du milieu des aidants, et bénéficieront d’un prix de 3000 euros chacun. Parmi ces lauréats, un prix “Coup de coeur” bénéficiera d’un accompagnement en communication (1/2 journée de mentoring et du partage de contenus avec notre réseau) afin de faire connaître leur projet à large communauté.

Le Prix Initiatives Aidants se démarque d’autres appels à projets ou concours en proposant un système de candidature innovant : les participants devront réaliser un “pitch” vidéo et répondre à un court formulaire en ligne.

 

Calendrier

 

  • Répondez au Prix jusqu’au 15 Juillet minuit (prolongation des candidatures)
  • Entre le 30 juin et le 15 septembre : sélection par un jury indépendant
  • Annonce des lauréats le 15 septembre.
  • Annonce publique des lauréats et remise des prix le 6 octobre lors de la JNA 2018 à Paris.

Contexte

La mission de l’association Je t’Aide est d’accompagner et d’accélérer la reconnaissance des aidants. Le collectif se positionne dans une logique de coopération entre structures et avec les aidants, pour porter ensemble la voix des aidants, notamment via des actions de mobilisation citoyenne (des aidants, des institutions, des structures propres à les soutenir, des médias, de la société entière), et des actions de plaidoyer. Avec le Prix Initiatives Aidants, le collectif Je t’Aide souhaite soutenir et valoriser des solutions concrètes pour les aidants.

  • Les aidants en France

Les aidants – plus de 11 millions en France (Barometre Fondation APRIL / BVA 2017) sont depuis toujours la clé de voûte de l’accompagnement de la perte d’autonomie, qu’elle soit liée à l’âge, une maladie, ou un handicap. Ces dernières années, la prise de conscience rapide de la société sur l’existence des aidants nous permet de dire que cette population n’est plus invisible, comme on la décrivait jusqu’ici. Cette reconnaissance doit malgré tout s’accroître et nous devons l’accélérer. Elle doit aller de pair avec des droits, et elle est cruciale pour préserver la santé de l’aidant et pour anticiper les bouleversements démographiques de l’avancée en âge de la population.

  • La santé des aidants

Selon de rapport CNSA 2011 : “Une personne âgée très peu autonome (en GIR 1-2) vivant à domicile est aidée par des professionnels en moyenne 2 h 10 par jour, contre 5 h 15 par jour par son entourage (soit 2 h 40 d’aide de l’entourage pour 1 heure d’aide professionnelle)”. France Alzheimer estime que l’aidant d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer lui consacre 6 h 30 par jour de travail effectif”. Même lors d’accompagnements moins lourds, l’ampleur de l’aide apportée par ces aidants impacte directement leur santé propre, quelque que soit l’age de l’aidant.

Du fait d’une charge physique, psychologique et matérielle lourde, les aidants sont très nombreux à ressentir de la fatigue, du stress, voire de l’épuisement. Les troubles du sommeil et l’anxiété sont fréquents, ainsi que les troubles musculo-squelettiques. Par ailleurs, le phénomène constaté de renoncement ou de report des soins pour l’aidant peut avoir des effets dramatiques sur sa santé.

Si la population des aidants est de plus en plus identifiée, année après année, beaucoup reste à faire pour que les professionnels de santé soient sensibilisés à la problématique et deviennent acteurs du repérage et de l’information des aidants sur leur statut et sur les dispositifs propres à les soutenir.

La thématique de l’année, “la santé des aidants” a été choisie lors d’un vote auprès d’aidants fin 2017. Nous souhaitons donc cette année récompenser et distinguer des initiatives autour de cette thématique.

 

Vous souhaitez postuler ? C’est par ICI !

JURY

Virginie Payet

Virginie Payet est mariée avec Yannis depuis 2014. Elle est devenue aidante de son mari quand ses maladies se sont aggravées (diabète et maladie de Verneuil au stade 3) et qu'elle l'a accompagné pendant deux ans quotidiennement.

Céline Martinez

Céline Martinez, 47 ans est psychologue clinicienne de formation. Elle a suivit l’enseignement du Professeur Golse, chef actuel du service de Psychiatrie à l'Hôpital de Necker pour obtenir son diplôme spécialisé en psychopathologie de l'Adulte et de l'adolescent avec spécialisation en psychosomatique. Elle est mère de 3 enfants de 20, 15 et 9 ans. Son dernier-né est atteint par le syndrome de Prader-Willi : une des maladies rares les plus graves et les plus complexes sur les 7000 répertoriées.

Philippe

Philippe est aidant familial de ses parents, aidant d'une mère et de ses 2 enfants adultes handicapés. Aidant ressource pour l'APHP sur un programme thérapeutique pour aidant de malades Alzheimer et maladies apparentées, il est formé et certifié APHP à l'Education Thérapeutique du Patient. Il est également blogueur.

Lucie Navinel

Lucie Navinel, 53 ans est titulaire d'un diplôme d'Etat d' Ingénierie Sociale obtenu à l'IRTS de Caen. Elle est « chargée de mission » sur la thématique de l'aide aux aidants au pôle Bien vieillir du CCAS de la ville du Havre. Depuis 5 ans, en partenariat avec de nombreux acteurs locaux, elle est en charge de développer, innover et mettre en œuvre des actions en direction des aidants familiaux qui accompagnent un proche en perte d'autonomie ou en situation de handicap, du Havre et de l'agglomération, afin de contribuer au répit des aidants.

Le Laboratoire de répit

Le Laboratoire de répit oeuvre au soutien des aidants familiaux non professionnels et, en particulier, les parents d'enfants en situation de handicap. L'association a été créé à l'initiative des parents d'une petite fille de 3 ans atteinte d'une maladie génétique rare neuro-dégénérative. Ils construisent aujourd'hui le 1er lieu de répit inclusif des Hauts-de-France mêlant slowtourisme et bien-être: Les Bobos à la ferme.

Sandrine Coeur-Bizot

Issue de la production audiovisuelle où elle consacre le début de sa carrière, elle travaille aussi bénévolement pour l'association « Un pas vers la Vie », que sa soeur Eglantine Eméyé a créé pour développer des solutions d’accueil pour enfants autistes, dès sa création en 2008. Elle s'investit ensuite à temps plein devenant très rapidement la Directrice. Son rôle principal consiste à lever des fonds et à créer des écoles et des maisons de répit. Celles-ci sont une solution pour donner à toutes ces familles le droit de souffler, de se reposer, tout en sachant leur enfant accueilli temporairement dans un cadre adapté, bienveillant et entouré de professionnels avertis.

Dafna Mouchenik

Dafna Mouchenik est auteure et fondatrice de LogiVitae, une entreprise de service à la personne. Après un IUT Carrières sociales à Paris V, et diverses expériences dans le secteur associatif et les collectivités publiques, elle rejoint en 2000 la fonction publique territoriale. Elle fonde en 2007 son entreprise et intègre en 2011 le Master en politique gérontologique et gestion d’établissements pour personnes âgées dépendantes de SciencesPo Paris. Depuis 2012, LogiVitae a reçu plusieurs distinctions visant à récompenser ses actions et engagement.

Josiane Daniel

Josiane Daniel a été chef de service éducatif durant 22 ans dans un service A.E.M.O (Action Educative en Milieu Ouvert) qui avait pour mission le suivi et l'accompagnement de familles avec de jeunes enfants.
En 2010, elle a commencé à percevoir les premiers signes de la maladie d'Alzheimer chez son mari, qui en 2017, a été placé en EHPAD.
Dans ce cadre, elle a expérimenté une formation sur la maladie d'Alzheimer, l'accueil de jour, le café des aidants, les activités de détente proposées aux aidants ainsi que les services d'aide à domicile.

Marilys Azéma

Marilys Azéma est Directrice de mission RSE chez Harmonie Mutuelle. Elle a piloté le dialogue d’Harmonie Mutuelle avec ses parties prenantes sur le sujet des aidants familiaux. Les entretiens, menés avec un panel large et très diversifié d’acteurs concernés, ont permis de croiser visions et contraintes de chacun, notamment sur la réponse aux besoins des aidants actifs.
Cette vision professionnelle fait écho avec son vécu personnel d’aidante de sa fille jeune adulte en situation de handicap

Karine Jolivet

Karine Jolivet est aidante depuis 7 ans, de sa mère atteinte de la maladie d'Alzheimer depuis décédée, et de son père de 89 ans qui vit à son domicile. Elle a travaillé en Finances à l'international pendant 20 ans et combine sa vie professionnelle avec son rôle d'aidante.

Les partenaires du Prix

MACIF

Groupe aux valeurs mutualistes, la Macif réunit plus de 5,3 millions de sociétaires qui mutualisent leurs risques pour protéger ce qui est essentiel à chacun – sa vie, ses proches, ses biens.

Fidèle à ses valeurs de solidarité, d’innovation et de confiance, le groupe Macif a fait figure d’éclaireur sur cet enjeu de société en affirmant, dès 2007, son engagement sur la problématique de la situation d’aidants de personnes en perte d’autonomie et/ou dépendantes.

En savoir plus

Lourmel

Créé par et pour des imprimeurs, notre groupe paritaire de protection sociale est dédié aux industries du message imprimé et digitalisé. Sa mission est de protéger, d’assurer et de défendre les intérêts de ses adhérents.

Nous nous engageons depuis toujours aux côtés des salariés, des chefs d’entreprise et des retraités, quelle que soit leur situation. Nous veillons sur eux, y compris dans des moments difficiles, pour leur proposer écoute et conseils, car nous savons que la vie n’épargne personne. C’est là notre différence et nous la cultivons en portant haut nos valeurs solidaires, paritaires et humanistes.

En savoir plus

Harmonie Mutuelle

1ère mutuelle santé de France, Harmonie Mutuelle a pour vocation de permettre l’accès à des soins de qualité pour tous. Harmonie Mutuelle propose une protection complète accessible à tous à travers une gamme de garanties (complémentaire santé, prévoyance via Mutex, assistance et accompagnement de la personne, épargne-retraite) et de services performants à l’intention des particuliers, des entreprises, des professionnels indépendants et TPE. En se positionnant comme acteur de santé globale, Harmonie Mutuelle a pour mission d’aller au-delà de la seule logique assurantielle auprès de ses 4,3 millions de personnes protégées.

En savoir plus
Aenean amet, Sed dolor mi, at tristique elit. mattis